Extrait, par la rédaction, ZDNet France. Publié le 10 décembre 2010

<<
Tags: , , ,

Sécurité – Les instigateurs des attaques contre des sites Internet menées depuis plusieurs jours au nom de la défense de Wikileaks utilisent un logiciel d’une grande simplicité, LOIC, qui permet à n’importe quel internaute de participer à un assaut.

Depuis le début de la semaine, les sites Internet de Paypal, MasterCard, Visa, de la banque suisse Post Finance ou encore ceux du procureur général de Suède, de Sarah Palin et du sénateur Joe Liberman sont les cibles d’attaques distribuées en déni de service (DDoS) menées par les Anonymous. Ce rassemblement de hackers qui a ses quartiers sur le forum /b/ de 4Chan a décidé de prendre la défense de Wikileaks en déclenchant des représailles contre tous les protagonistes qui cherchent à réduire le site au silence.

Baptisée « Opération Payback » (ou Opération Riposte en français), la cyber vendetta s’appuie sur l’application LOIC (Low Orbit Ion Cannon) qui était à l’origine conçue pour tester la résistance des réseaux. Écrit en langage C#. Ce programme Open Source est un outil préconfiguré qui permet à tout internaute de lancer un attaque DDoS contre n’importe quel site en indiquant simplement son adresse. Une option baptisée « Hive Mind » transforme l’ordinateur en « botnet volontaire » pour qu’il puisse être contrôlé à distance afin de lancer des attaques coordonnées.

Un clic sur un bouton pour lancer une attaque !

LOIC fonctionne sous Windows, Mac et Linux. Anonymous a conçu une page Internet délivrant toutes les instructions et les liens pour l’installer. Les attaques de l’Opération Payback sont annoncées à l’avance et orchestrées depuis le compte Twitter et différents canaux de discussion IRC. Les Anonymous invitent tous les internautes volontaires à rejoindre leur lutte.

Et pour faciliter encore un peu plus la chose, ils ont créé une version JavaScript de LOIC ou « JS LOIC » qui tourne sur une simple page Web. L’utilisateur n’a pas besoin d’installer le logiciel, il clique juste sur un lien qui le mène sur la page HTML qui affiche l’interface de LOIC. Il n’a plus qu’à taper l’url du site à attaquer et cliquer sur le bouton.

>>

Commentaire personnel : pour défendre la liberté d’expression pour tous, il ne faut pas faire taire ses adversaires (bloquer des sites web)), mais au contraire aider chacun à s’exprimer ; ceci dit l’image de certaines sociétés comme MasterCard, Visa ou Paypal s’est effondré, ils passent maintenant pour des collabos, qui participent à des manoeuvres de censures organisées en dehors de tout controle de justice, en dehors de tout controle democratique, et en contradiction totale avec la liberté de la presse et la liberté d’expression constutionelle.  Visa, Mastercard et Paypal sont à la botte des dictateurs !

Publicités