Article de libération : extrait :

<<

Société 30/03/2011 à 14h15

Bachelot part en guerre contre les clients des prostituées

La ministre des Solidarités s’attaque à ceux qui «génèrent la demande» et annonce un nouveau plan de lutte contre les violences faites aux femmes.

>>

Mon commentaire :

Roselyne Bachelot. : « Il n’existe pas de prostitution libre, choisie ou consentie ».
DJC : C’est un mensonge Mme Bachelot, vous le savez bien, mais vous voulez cacher que l’écrasante majorité des prostituées sont des professionnelles indépendantes. Même si vous essayer de les empêcher de travailler, vous les forcez à payer des impôts, c’est contradictoire !…

« Il ne s’agit pas d’une transaction entre deux individus, a insisté Roselyne Bachelot. L’achat d’un acte sexuel correspond à la mise à disposition du corps des femmes pour les hommes, indépendamment du désir de celles-ci. »
DJC : Vous mélangez le désir sexuel avec le désir de travailler ! Le masseur qui vous masse votre dos, ne fait pas cela pour un quelconque désir mais pour pouvoir vivre de son travail.

La ministre veut sanctionner les clients. « L’exemple de la Suède est parlant : il y a une diminution de la prostitution et des réseaux de traite » des femmes, a-t-elle souligné.
DJC : De n’importe quelle manière vous n’arriverez pas à empêcher le plus vieux métier du monde, cela correspond à une offre et une demande que la prohibition ne pourra jamais empêcher. D’autre part vous faites un confusion entre la prostitution d’une part et les réseaux de traite d’autre part. Pour lutter contre ces réseaux de traites dont vous parlez nous pourrions au contraire faciliter le travail des prostituées, par exemple autoriser les rapports sexuels tarifs dans les salons de massages coquins (« maisons closes »).
Roselyne Bachelot a annoncé un nouveau plan de lutte contre les violences faites aux femmes, dont une partie serait consacrée à la prostitution, et qui devrait voir le jour « dans quelques jours ».
DJC : de quelle violence parle t elle ? Elle confond des plaisirs sexuels avec des viols ou quoi ? Au contraire, c’est un supprimant la prostitution que certains clients pourraient devenir violents contre d’autres femmes !
Roselyne Bachelot a par ailleurs élargi le débat des prestations sexuelles rémunérées, en évoquant la question des « aidants sexuels » pour les personnes handicapées. « Je suis résolument opposée à la mise en place de « services » tarifés de ce type. Ce n’est pas l’idée que je me fais de la promotion des droits des femmes ni, du reste, de la dignité des personnes handicapées. »
DJC : Madame Bachelot comment osez vous mépriser les milliers de handicapés Français qui n’ont parfois pas le choix que d’utiliser les services de gentils prostituées pour satisfaire leurs besoins sexuels normaux ? Au contraire cela devrait être remboursé par la sécurité sociale ! Il faut un vrai débat public sur ce sujet, et je salue la députée Chantal Brunel pour son courage de s’opposer à tous ces hypocrites bien-pensants prohibitionnistes !

https://davidjacobchemla.wordpress.com
Sympathisant d’Alternative Libérale et autres vraies forces démocratiques.

ps : lien vers un syndicat des travailleuses du sexe : http://site.strass-syndicat.org/

 

 

http://www.liberation.fr/societe/01022328863-reaction-sur-bachelot-part-en-guerre-contre-les-clients-des-prostituees#3609750

Publicités