Notre adversaire ce n’est pas le monde de la finance, mais c’est :

Des commissions de fonctionnaires en double ou en triple qui ne servent à rien.

Des ministères qui commandent des millions de vaccins pour rien en méprisant les médecins.

Notre adversaire c’est un monde avec des fonctionnaires dans des services qui prétendent s’occuper d’emploi mais qui ne font que défendre leurs propres emplois.

Notre adversaire c’est un monde avec des fonctionnaires qui gèrent l’économie Française mais qui n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise.

Notre adversaire c’est un monde avec des fonctionnaires et des élus qui sont payés à temps plein pour quelques heures de travail par mois et qui cumulent parfois même les salaires et autres indemnités.

Notre adversaire c’est un monde avec des musées virtuels ou réels comme le musée national du sport qui dépensent des milions d’euros pour rien.

Notre adversaire c’est un monde avec des fonctionnaires des services publics qui ne sont qu’au service de leurs supérieurs hiérarchiques et qui considèrent le public non pas comme des clients comme des « usagers ».

Notre adversaire c’est un monde avec des Universités qui forment des milliers de chômeurs formés par des enseignants qui n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise.

Notre adversaire c’est un monde avec des fonctionnaires qui passent leur temps à inventer des nouvelles taxes, 24 nouvelles taxes ces dernières années.

Notre adversaire c’est un monde où circulent des millions de fausses cartes vitales à nos frais.

Notre adversaire c’est un monde où la sécurité sociale rembourse 3 nuits d’hôpital quand vous avez passé 2 nuits.

Notre adversaire c’est un monde où les services publics se forcent a dépenser leur budget en fin d’année pour pouvoir renouveler leur budget.

Notre adversaire ce n’est pas le monde de la finance, ce n’est pas la gauche, ni la droite, c’est le monde de la dépense publique, le gaspillage de l’argent public.

Publicités